CAPETOT

Carrère du Château
64370 MORLANNE
05 59 81 62 68
www.capetot-bearn.fr (en construction)
www.capetot@wanadoo.fr

Restaurant, bistrot, quillet (Terrain de jeu de quilles de neuf.)
Ouverture du jeudi soir au dimanche midi.

Réservation conseillée !

Côté Bistrot : Menu à 22€ - Menu Dégustation (six plats) -laissez vous faire par le Chef !- à 33€
Côté Gastro : Menu Dégustation (huit plats) -laissez vous faire par le Chef !- à 55€

Un retour aux sources béarnaises

'Biarnès cap e tot' ('Béarnais jusqu'au bout des ongles') : le restaurant que vient d'ouvrir David Ducassou est un véritable hommage à sa région natale.


Le restaurant de Morlanne est le deuxième établissement créé par David Ducassou.

Fermement décidé depuis toujours à revenir s'installer à Morlanne, son village natal, David Ducassou a, à 33 ans, ouvert en juillet son restaurant, Cap e tot, au coeur du Béarn. À l'ombre d'un château bâti par Gaston Fébus au XIVe siècle, dans une rue aux admirables maisons paysannes, il a entièrement pensé et réalisé un établissement original à plus d'un titre. Évitant l'écueil de la ringardise, il a su y allier traditions locales et originalité de la cuisine et du service.
Avec une réelle rigueur, aidé par ses parents pour la décoration et l'aménagement, il a reconstitué, dans la salle principale, un 'quillet', un espace pour jouer aux quilles de neuf (jeu aux subtilités locales prononcées), en s'inspirant de ceux qui existaient jusque dans les années 1950 dans les cafés de village. Une soixantaine de clients, dont vingt placés sur une mezzanine, assisteront bientôt aux tournois d'un divertissement que David Ducassou et une poignée de Béarnais souhaitent voir revenir au goût du jour (ils y travaillent activement). Le restaurant comporte également une salle d'une vingtaine de couverts. Celle-ci, dédiée à la gastronomie, ramène le client dans le siècle, grâce à sa décoration et son ameublement sobres et modernes. Enfin, visible au travers d'ouvertures du plancher côté bistrot, une cave à vins permet aux clients de compléter la leur.

Deux cuisines pour deux salles

 En cuisine, David Ducassou et deux commis travaillent à confectionner des plats à l'ardoise (22€) et, le dimanche, leur menu dégustation de 6 plats (33€). Le menu de découverte gastronomique, servi dans la seconde salle, compte 8 plats (55€). Carte et menu sont toujours en changement, selon "l'humeur et l'inspiration du chef" et les saisons. Ce sont les produits du terroir qui sont travaillés en priorité : les légumes bio viennent d'un jeune producteur du village, la société de chasse locale fournit du gibier et le veau est élevé dans la commune voisine. Ici, le client peut 'tracer' le contenu des plats au cours d'une promenade digestive.
 Fort de son apprentissage à Orthez, de son passage à "La Régalade" avec Yves Camdeborde, chez "Taillevent", au "Repaire de Cartouche" dans les années 1990 et de la réussite de son bistrot Cap e tot à Pau, David Ducassou travaillera en permanence à la réussite de ses deux cuisines : la gastronomique et la bistronomique. Mais avec cette même rigueur qui lui a fait traduire exactement sa carte en partenariat avec l'Institut occitan départemental : un vrai Béarnais, dans le moindre détail !
Article de Denis Gileta/Vu du Sud-Ouest publié sur le site de L'Hôtellerie-Restauration.


C'est donc dans ce restaurant de Morlanne, à 27km de Pau, que nous sommes allés nous régaler pour les 60 ans de ma belle maman. Le Cap E Tot est niché dans le charmant village de Morlanne, dominé par son château fort, tels qu'on les dessine lorsque l'on est petit... Nous reviendrons en journée pour profiter de cette belle ambiance de village, où les magnifiques demeures béarnaises confèrent au lieu une atmosphère pittoresque très agréable.

Dans une des rues de Morlanne apparaît donc soudain Le Cap et Tot, installé dans une ancienne bâtisse béarnaise entièrement rénovée. A peine rentrés, nous découvrons en transparence sous nos pieds la cave bien remplie du restaurant. Elle est ainsi visible grâce à la présence de plusieurs carreaux de verre dans le sol, donnant directement la cave juste en dessous. Autour, le parquet est "tatoué" de noms en lettres capitales noires qui rappellent le bois utilisé pour fabriquer les caisses de vin.

Côté bar, la salle Bistrot est ce soir réservée pour un groupe d'une cinquantaine de personnes qui auront droit à un buffet préparé par les soins du chef et de son second. Comme il est un peu tôt, nous en profitons pour visiter les lieux, et aller jeter un coup d'oeil au quillet occupant tout le fond de la salle. C'est une première pour moi qui n'avais jamais entendu parlé du jeu de quilles de neuf. Une immense baie vitrée nous offre une vue panoramique sur les cuisines, ouvrant ainsi les coulisses du lieu aux plus curieux !

La mezzanine quant à elle peut accueillir une vingtaine de personnes, dans un décor sobre et chaleureux. D'ici on a une vue plongeante sur le quillet.

Nous passons côté Gastro où notre table de 4 est réservée. Nous sommes les premiers et avons tout le loisir d'observer la décoration à la fois moderne et traditionnelle des lieux. Des suspensions lumineuses en forme de "bérets" géants font un clin d'œil aux traditions vestimentaires locales, tandis que de réelles quilles de neuf servent de pieds de table à certains endroits. Point de nappe, mais des sets de tables imprimés sur kraft, une petite serviette en tissus... Les style bistrot est bien présent, mais bistrot classe, "bistronomique" !

D'ici aussi, nous avons droit à une vue sur les cuisines grâce à une porte coulissante en verre, qui plus est bien pratique pour les serveuses !

La souriante serveuse nous offre un apéritif, que nous accompagnons de la terrine du chef, garnie de cornichons, d'oignons blancs, de piquillos et de pain de campagne tout chaud... un régal !
Nous avons ensuite le choix entre un menu à 22€ (entrée, plat et dessert) et le menu dégustation (6 plats) à 33€, que le chef nous concocte à sa guise. Soyons fous, comme dit ma belle maman : "On n'a pas tous les jours 60 ans !!!" et c'est parti pour 4 menus dégustation ! Et pour le vin, faisons confiance à la serveuse...

-LE MENU-

Velouté de morue au chorizo et à l'huile de basilic
Très belle présentation, dans un petit bol blanc,
le trait d'huile de basilic et le piment d'Espelette ressortant bien sur le velouté beige.
Les petits dés de chorizo au fond du bol ont relevé très agréablement le goût de cette entrée.

Pressée de pieds de porc enveloppée de chou vert, accompagnée de chou fleur en vinaigrette
Ici aussi, présentation soignée dans une assiette rectangulaire blanche.
Terrine très tendre et fondante, salade de chou fleur croquante parfumée au cerfeuil et aux baies.

Pavé de saumon rosé sur lit de pois chiches tandoori
Grande assiette blanche circulaire à large rebords.
Saumon un poil trop cuit, mais pas du tout sec,
pois chiches tendres et parfumés, petite sauce épicée avec une note de chorizo très bien venue.

Ravioles de pot au feu, duxelle de légumes en aigre douce
Grande assiette blanche circulaire à large rebords.
Deux belles ravioles bien garnies d'un "haché" de pot au feu offrant une texture très agréable en bouche,
petits légumes en aigre douce parfaits pour contrebalancer avec la rondeur en bouche de la viande.

Soufflé chaud à la liqueur d'orange
Soufflé bien monté dans un petit ramequin blanc posé sur une soucoupe carrée.
En bouche, goût d'œuf beaucoup trop présent, texture un peu "béton",
on a cherché le goût de liqueur d'orange... sans le trouver : seul point noir du repas.

Salade d'oranges en gelée d'orange et curry, crème glacé au curry
Très belle présentation dans petite coupelle blanche au design travaillé.
Fraîcheur des suprêmes d'orange très agréable pour terminer le repas,
crème glacée au curry surprenante mais agréable,
renforçant le goût de la gelée d'orange elle aussi parfumée au curry.

-LES VINS-

Oups ! j'ai oublié -Blanc-

Côtes d'Auvergne -Rouge-
Odeur légère de champignon, mais en bouche très agréable,
pour moi qui n'aime pas les vins chargés en tannin,
celui-ci était frais mais goûtu, juste comme il -me- faut !

Nous avons passé une soirée très agréable, et avons eu droit juste avant de partir à une démonstration de quilles de neuf... dont la règle semble bien compliquée, mais visuellement, c'est très impressionnant !

Je vous conseille fortement de tester ce restaurant de qualité, dont les prix restent très raisonnables. Pour info : l'après-midi, on peut déguster des jus de fruits frais pressés, cafés et autres boissons chaudes, au détour d'une promenade au château et dans le village, ça ne se refuse pas !