Il y a une semaine que j'ai goûté à ce délicieux fondant à la châtaigne que mon ancienne prof d'atelier avait eu l'excellente idée de nous faire découvrir à une amie et moi-même... Après seulement une bouchée dans ce gâteau généreux je n'ai pu résister à lui poser la question qui me brulait les lèvres... : "Dis, tu me donnerais pas la recette par hasard ?!!!"

"Mais oui ! C'est super simple ! Ca fonctionne sur la base du gâteau au yaourt !!!"

Quel bonheur c'est divin et en plus c'est ultra-simple !

Alors, Mesdemoiselles, Mesdames et Messieurs, je vais en exclusivité vous dévoiler la recette ultra-simple du Fondant aux Châtaignes de Manu (et oui c'est son nom en entier !)

Pour un bon gros gâteau (gourmands que vous êtes, ça ne devrait pas vous effrayer !)
- 6 oeufs entiers mélangés à
- 1 pot de 250g de mascarpone (hummmmm...) et
- 2 pots de sucre (on utilise donc le pot de mascarpone pour mesurer) bien mélanger et ajouter
- 2 pots de FARINE DE CHÂTAIGNE (et oui !) et
- 1 pot de farine blanche mélangé à 1 sachet de levure chimique. Ensuite on ajoute
- 1 pot d'huile ou de beurre, au choix (ah bah oui c'est pour ça que c'est bon !!!)

On mélange à nouveau, sachant que s'il reste des grumeaux, ça n'est pas grave puisqu'après la cuisson du gâteau, on aura la sensation de croquer dans des petites morceaux de châtaignes... hummoui j'ai testé... miam !
Mettre dans un moule à gâteaux rond et enfourner à four chaud 180° pendant environ 30 minutes, le couteau que l'on plante pour vérifier la cuisson doit ressortir un peu recouvert de pâte pour un résultat ultra fondant... et voilà une excellente recette pour bien affronter l'hiver !!!

Voici le résultat tout juste sorti du four, tadaaaaa ! :

Fondant_ch_taigne004

Etapes suivantes à venir, je le laisse un peu refroidir...

Fondant_ch_taigne009

Voilà... humm, ça donne envie n'est-ce pas ?!! Et bien moi en tout cas, j'ai craqué ! enfin croqué... aller, n'attendez plus et courrez vite acheter les ingrédients nécessaires afin de vous régaler comme moi en ce moment même ! Et vive la châtaigne !